Accueil > Le Pilori (nos exaspérations) > « odeur de tumeur », II

« odeur de tumeur », II

lundi 22 octobre 2007

Quelle merveilleuse crémerie pharmaceutique et maison passe-partout que la Maison Gallimard quand même, quand on y songe : on vous y vend « la Peste » — Littell — et « le Choléra » — Sollers, — en tête de gondole, avec calicots et fausses promotions, afin de pouvoir vous fourguer ensuite, soi-disant pour vous guérir, les panacées pleurnichardes du Charlatan Millet [éditeur de Littell] jouant les stylistes méditant sur le « Désenchantement de la littérature » et du monde, ainsi que les sermons sur le Diable de la créature de Sollers : François Meyronnis, faisant oraison sur le lieu secret mais forcé par où le Diable « droit au cul quand bise vente » fait irruption…

« Ce que dit la bouche d’ombre » ?… Oui ! Meyronnis l’a entendu : il vous transmet les oracles non encore éventés auxquels il s’est abouché, pieusement recueillis par lui, et, vous les traduit, oui !… par les mêmes voies, semble-t-il. Allez ensuite affronter l’époque, parés contre le vent… consommateurs cons sommés de consommer le brouet eucharistique toc, et ne doutez plus, crétins de peu de foi : Gallimard s’occupe de vous ! Gallimard s’occupe de tout !… Quoi qu’il advienne, vous trouverez tout chez Gallimard, Nouveau Temple de la Cul-turelure : ils sont toujours achalandés, en épidémies mortifères et endémiques comme en remèdes miracles — Saint Gaston, priez pour nous !… [ne priez pas Saint Antoine par contre, car les mises de fonds ne seront jamais remboursées] — ; chez “Gallimarre”, c’est comme à la Samaritaine ou dans les petites annonces du Chasseur français. Pour le courrier du cœur, vous pouvez toujours laisser des messages sur le JUBIIBLOG, le jouet du Pape et du Roi Sollers. C’est comme « Big Brother », mon frère : il veille sur tout, il veille sur toi… et, dans son rêve, il contrôle tout.

— Tout ?… Vraiment ?… … En admettant même que cela soit vrai, encore vrai pour l’heure, une question : compte tenu du changement d’époque indéniable et du vent qui tourne : pour combien de temps encore ?

Saint Koutouzov ! priez pour nous…

J. L. C.

[Si vous souhaitez approfondir la question, je vous suggère d’aller lire dans les « Brèves » : « Odeur de tumeur, I » http://utopiktulkas.free.fr/polaire/spip.php?breve17, puis, dans la rubrique « Le Pilori » : « De la récupération considérée comme un des Beaux-Arts » http://utopiktulkas.free.fr/polaire/spip.php?article54, ainsi que l’article datée du 9 novembre 2006 : « Bienveillantes pour qui ? »http://utopiktulkas.free.fr/polaire/spip.php?article21]

[Si vous voulez rire hors du cadre de Polaire, je vous suggère d’aller visiter le nouveau blog suivant : une sorte de Chamfort de l’édition ?… À suivre en tous cas… : http://lecorbeaudeledition.over-blog.com/… Vous le verrez, c’est édifiant !