Accueil > Le Pilori (nos exaspérations) > « odeur de tumeur »

« odeur de tumeur »

mardi 16 octobre 2007

M. François Meyronnis, dans sa pantalonnade commanditée par Sollers et intitulée De l’extermination considérée comme un des beaux-arts, écrit que l’époque sent une « odeur de tumeur »… Petite main, appointée aux éditions du Maître, il omet simplement de préciser d’où vient l’odeur. Et pour cause : elle vient très clairement, en bonne part, des éditions Gallimard : les productions cautionnées et bénies par ces deux grands “chrétiens”, ces deux grands pharisiens histrionesques que sont MM. Philippe Sollers et Richard Millet, dégageant une forte odeur de pourriture.

« Il y a quelque chose de pourri au royaume du […]. »

Rien de bien neuf sous le soleil.

J.L.C

[Voir également à ce sujet dans la rubrique « Le Pilori » les articles : « De la récupération considérée comme un Beaux-Arts » http://utopiktulkas.free.fr/polaire/spip.php?article54 ainsi que « Bienveillantes pour qui ? », et, dans les « Brèves » : « Odeur de tumeur, II »http://utopiktulkas.free.fr/polaire/spip.php?breve20]