Accueil > Voix (poèmes) > Être mort

Être mort

jeudi 16 juillet 2009, par Jean-Louis Cloët



Il faudrait pour être mort,
mort à soi-même,
ouvert au monde…
il faudrait un effort encore.

La mort ne s’improvise pas.

Il faut du vrai talent pour « être »… :
pour n’être plus,
pour n’être pas en étant là,
pour admettre que, quoi qu’on fasse,
on n’« est » vraiment qu’en étant ce vide accueillant qui écoute,
fait place à l’autre,
et se désencombre de soi.

Il faudrait pour être vivant,
mort à soi-même,
ouvert aux autres…
il faudrait un effort encore.

L’amour ne s’improvise pas.

Le premier pas vers soi,
le premier pas vers l’autre…
est ce pas vers l’effacement.

[12-15 / VII / 09]