Accueil > On the rocks (sur le vif, nos billets d’humeur) > Maximes, pensées, bribes & fragments/4

Maximes, pensées, bribes & fragments/4

dimanche 26 avril 2009, par Jean-Louis Cloët



*
La fraternité est celle du sang et des larmes, jamais celle du plaisir.
[25 / X / 07]

*
Le sexe n’a jamais attaché personne à personne, hormis le temps d’un coït.
[25 / X / 07]

*
Le "sexe" ? — Quelle plaisanterie !
Le sexe, c’est s’approcher, dans l’amour, de la Sainte Table… sinon, c’est du "touche-pipi".
[25 / X / 07]

*
Eva la Polonaise, enceinte jusqu’aux yeux alors, et, amoureuse… est, demeure, la plus belle femme que j’aurai pu voir en ce monde.
[2007]

*
Il faut que le sang coule et s’unisse : la faille est le seul sexe par lequel nous nous unissons « pour l’éternité ».
[25 / X / 07]

*
Le corps est le tabernacle de l’Esprit Saint. Ceci étant, si vous entendez considérer votre corps comme un chiotte, c’est votre affaire : l’homme est libre !
[26 / X / 07]

*
Insoutenable Beauté, quand tu nous prends sans jamais nous rendre à nous-même. Cf. Rilke & Leopardi. « Le Beau n’est que le premier degré du terrible. »
« La Beauté est la forme la plus achevée de l’épouvante. »
[2007]

*
Ne nous leurrons pas : toutes les mères sont « juives » ! C’est dans leur nature. Elles sont toutes comme « ça », toutes — ou presque —, toutes. Dommage pour celles qui ne le sont pas, car ce sont alors souvent des « monstres », et plus des mères.
[2007]