Accueil > Voix (poèmes) > Le Poids des choses

Le Poids des choses

lundi 5 janvier 2009, par Jean-Louis Cloët


Sur nos balances intimes

— bonheur, malheur,
amour ou haine,
indifférence ou désir… —
tout se pèse à son poids de plume et de neige,
au poids de la poussière,
apportés par les vents
du Destin ou bien du hasard…
Tout se pèse au poids de l’infime :
grain de poussière, cristal de neige,
duvet, simple duvet suffisent
à faire pencher la balance.

Bonheur, amour, désir sont à tout prendre une somme de riens qui se déposent au fil du temps.
Il faut laisser du temps au Temps pour connaître le poids des choses.
Leur prix, c’est encore autre chose.
La vie échappe aux impatients.

— Peseurs de plumes, de grains de poussière, de cristaux de neige et de vents qui passent, qui pèsent en passant… :
voilà ce que nous sommes, tous.

Mais il en est qui l’ont compris,
le savent…
d’autres qui l’ignorent.
C’est tout.

[5 / I / 09]

Portfolio