Accueil > Voix (poèmes) > L’Ombre blanche

L’Ombre blanche

vendredi 11 juillet 2008, par Jean-Louis Cloët


Nous sommes là.

Si peu sûrs d’être,
brouillards diffus attendant l’aube…

Nous sommes là, nous ignorant,
tourneboulant dans le froid.

Le corps est l’ombre qui
déborde au-delà du corps.

Le corps est
l’ombre blanche.

[Poème retrouvé]