Accueil > Voix (poèmes) > Femmes voilées

Femmes voilées

samedi 15 mars 2008, par Jean-Louis Cloët

(à mes sœurs)


Lorsque Dieu créa « La Lumière »,
parce qu’il vit qu’elle était « bonne »,
il choisit de la placer
juste au cœur de « l’Univers »,
et, lui donna le nom : « Soleil ».

Lorsque Dieu créa « la Femme »,
parce qu’il vit qu’elle était « bonne »,
il choisit de la placer
dans le cœur de sa créature
afin qu’elle ne fut plus seule.

Et, il y eut un soir…
Et, il y eut la première nuit
où « l’Homme » rencontra
sa compagne… : « Elle », que Dieu lui avait faite…
Et il y eut ce matin
où l’homme découvrit
celle qu’il savait déjà si proche de lui…
et, parce qu’il la trouva « belle »,
il la baptisa lui aussi : « Soleil »,
lui donna ce nom de « soleil »,
rien que pour eux, rien que pour « elle ».
Et Dieu trouva cela fort « bon » : il sourit…

Il y a « le jour » et « la nuit ».
Il y a « la lumière » et « l’ombre ».
Il y eut « L’Amour »… : le sourire de Dieu.

Puis, il y eut « la haine » et « la jalousie »,
puisque rien n’existe sans ombre…

Dieu n’a pas créé le soleil
pour l’éteindre au cœur de la nuit,
mais il autorise la nuit
à le faire, afin qu’il renaisse.

Dieu n’a pas créé les femmes
si belles, pour qu’elles soient
cachées sous du noir,
mais il laisse faire les jaloux,
parce qu’il sait qu’elles sont à jamais
le soleil des nuits :
plus lumineuses encore
au cœur de l’ombre
qu’elles ne le sont au plein jour.

L’amour est le sourire de Dieu.
L’amour est le sourire
de l’homme et de la femme…

Dieu sourit toujours quand Il pense aux femmes.


[21 / II / 08]